Mots clés_GE_SNGEEn mars 2015, s’est créé un collectif de Groupements d’Employeurs (GE) de toute la France, sous la forme d’un syndicat professionnel.

Cette organisation qui porte le nom de Syndicat National des Groupements d’Employeurs (SNGE), regroupe 24 groupements de toute taille, dont les plus importants de France.

Le SNGE est né de la volonté de GE de se regrouper pour faire évoluer le droit du travail et la réglementation fiscale, et pour faire du lobbying auprès des ministères, des partenaires sociaux, et des administrations.

Une année de travail collectif des groupements d’employeurs du SNGE

Sans faire de bruit, les groupements d’employeurs du SNGE ont travaillé ensemble pour écrire des propositions significatives, pour renforcer et développer les GE en France.

Ces propositions ont été présentées en novembre 2015, au « Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social », et au « Ministère de l’Economie de l’Industrie et de l’Emploi ».

Le SNGE a accueilli Jean-Pierre Aubert (chargé de mission des ministères) au sein des groupements d’employeurs à Vannes, à Lille et à Châtellerault. Il a aussi remis fin 2015, à M. Aubert un rapport nommé « Le GE: une nouvelle organisation pour une nouvelle forme d’emploi ».

Le SNGE rencontre les GE sur le terrain en organisant le Tour de France des Groupement d’Employeurs: 4 étapes sont déjà réalisées, d’autres vont être planifiées.

Les GE membres du bureau du SNGE se sont déplacés plusieurs fois à Paris, et ont participé à de nombreuses conférences téléphoniques.

Résultats obtenus: 2 propositions majeures du SNGE adoptées pour tous les GE

Pour sa première année d’existence, les GE membres du SNGE se réjouissent des premiers résultats obtenus.

Deux propositions majeures rédigées par le SNGE sont désormais applicables à tous les groupements d’employeurs de France:

  • article L. 1253-8-1 (Loi Travail juillet 2016) « les salariés mis à la disposition, en tout ou partie, d’un ou de plusieurs de ses membres par un groupement d’employeurs ne sont pas pris en compte dans l’effectif de ce groupement d’employeurs ».
  • 2 % de la masse salariale de provision pour mise en œuvre de la responsabilité solidaire (BOI – IS – 130216).

Ces premiers résultats confirment la crédibilité des propositions du SNGE, et le poids du collectif de professionnels de groupements d’employeurs.

Reconnaissance d’une organisation nationale représentative des groupements d’employeurs

Les premiers résultats obtenus et le nombre de GE adhérents du SNGE confirme la création d’une vraie organisation représentative des GE, à l’échelle nationale.

Tout groupement d’employeurs de France est invité à intégrer le collectif du SNGE, pour prendre en main ensemble l’avenir des GE.

Comme le confirme Martial Bouton (président du SNGE) dans la vidéo ci-dessous, le SNGE est indépendant et ne fonctionne qu’avec les cotisations des GE adhérents.

Progressis, membre du bureau du SNGE, est très satisfait de participer à cette aventure collective qui conforte les groupements d’employeurs.

« Plus on partage plus on possède. voilà le miracle » (Léonard Nimoy).